Concilier lutte contre le gaspillage alimentaire et convivialité, c’est le pari lancé par Disco Soupe. L’association organise des sessions de cuisine participative avec des fruits et légumes sauvés avant d’aller à la benne à ordures, dans une ambiance musicale et festive. Ces événements sont gratuits, ouverts à tous, et 100% récup… une recette gagnante ! Créée en 2012 à Paris, Disco Soupe a aujourd’hui essaimé dans plus de 25 pays et compte des antennes dans de nombreuses villes françaises. La branche lyonnaise, qui existe depuis 2013, est particulièrement active, avec une quinzaine d’événements par an. Parmi les slogans de cette brigade anti-gaspi résolument positive : « Yes we cut! », « l’oignon fait la force » ou encore « Le gaspi, salsifis! ». Rencontre avec ces activistes de l’éplucheur.

Le défi : réduire le gaspillage alimentaire

Selon une étude de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) publiée en 2011, plus d’1/3 de la nourriture produite dans le monde est gaspillée. Cela représente 1,3 milliards de tonnes d’aliments jetés chaque année, alors même que 17 % de la population mondiale ne mange pas à sa faim. L’eau, l’énergie, les surfaces agricoles ou encore les matières premières nécessaires à la production de ces aliments partent ainsi en fumée… sans compter les importantes émissions de CO2, générées inutilement.

En France, selon les chiffres de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), nous gâchons 10 millions de tonnes de nourriture par an, sur l’ensemble de la chaîne de production. Du champ à l’assiette, les pertes ont lieu lors du transport (aliments abîmés, perdus), dans les usines (mauvais calibres), dans les supermarchés ou les marchés (invendus, légumes « moches ») ou à la maison (surplus, oubli, mauvaise conservation). Et c’est à la maison que nous gaspillons le plus : chaque Français jette à la poubelle 29kg d’aliments par an, dont 7 kg sont encore emballés! Ce gâchis représente au total 3% des émissions de CO2 en France, soit 5 fois plus que le transport aérien intérieur.

Et sur Lyon ? Aucune étude n’a été menée spécifiquement sur la métropole lyonnaise. Une étude de 2011 montre cependant que la région Auvergne-Rhône-Alpes gaspille l’équivalent de 66,8kg d’aliments par an et par habitant. C’est moins qu’en Île-de-France (114,5 kg), mais il reste bien du chemin à parcourir, et bien des aliments à sauver !

Disco Soupe à Lyon

discosoupelyon@gmail.com

discosoupe.org

Retrouvez aussi les prochaines Disco Soupe sur le groupe facebook.

L’engagement : participer à une disco soupe

Pour agir contre le gaspillage alimentaire, rien de plus simple ! Rejoignez l’équipe de disco-soupeurs lors du prochain événement lyonnais, et mitonnez de bons petits plats en musique. Bonne humeur garantie !

Les bénévoles récupèrent, lavent, et cuisinent les restes alimentaires destinés à être jetés. Ils confectionnent soupes, salades, jus de fruits et autres délices végétaux. Les productions sont ensuite redistribuées gratuitement ou à prix libre aux participants.

disco soupe lyon

Témoignage : Pierre-Alain, membre de Disco Soupe Lyon depuis un an et demi

Qu’est-ce qui t’as donné envie de rejoindre Disco Soupe ?

J’ai vu les fondateurs déclamer un rap génial sur les fruits et légumes à la télévision. J’ai tout de suite adoré l’esprit décalé de l’association. Ma première Disco Soupe était aussi la plus grosse qui ait jamais eu lieu à Lyon. Elle a réuni 400 participants, lors du festival Alternatiba en 2015. On a servi plus de 4000 portions ! Six mois plus tard, j’ai rejoint le noyau dur de l’association.

Qu’est-ce qu’on fait quand on est bénévole à Disco Soupe ?

Tout est possible, on peut s’investir à 100%, ou couper trois pommes en passant! C’est un bénévolat à la carte, et pour tous les âges. Nous sommes 7 ou 8 bénévoles impliqués pour organiser les évènements en amont : communication, recherche de bénévoles, organisation logistique, recherche de marchés ou invendus… Le jour J, une équipe récupère les fruits et légumes sur les fins de marchés, puis on met la main à la pâte pour éplucher et cuisiner. L’ambiance est toujours festive, bienveillante. J’ai rencontré beaucoup d’amis dans des Disco Soupes!

Comment vois-tu la suite ? Des prochaines actions ?

Nos prochains événements auront lieu le 30 septembre à l’épicerie solidaire Épi Centre, dans le 8e, le 7 octobre au Festival Everyday Heroes, au Château de Monchat, et à la Super Halle d’Oullins, le 14 octobre. On aimerait aussi en organiser dans des quartiers moins sensibilisés à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le rêve ultime : une Disco Soupe géante sur la place Bellecour. Avis aux motivés!

disco soupe lyon

Se lancer

Une quinzaine d’événements sont organisés chaque année par Disco Soupe Lyon, souvent dans le cadre d’une fête ou d’un festival (Nuits Sonores, fête de la Saint-Jean à la MJC du Vieux-Lyon…). L’association les répertorie dans son agenda en ligne. Si vous souhaitez participer, écrivez à discosoupe.lyon@gmail.com ou pointez-vous simplement le jour J pour donner un coup de main. L’engagement est flexible et à la carte, en fonction de votre envie et de vos disponibilités.

Les prochaines Disco Soupe prévues sont le 7 octobre et le 14 octobre.

Vous pouvez également prendre en charge l’organisation d’une Disco Soupe vous-même, dans le lieu ou l’événement de votre choix (université, entreprise…). Seule contrainte : respecter les « Discommandements », pour rester fidèle à l’esprit de l’association. Un groupe de 5-6 personnes suffit pour se lancer. Devenez acteur de la lutte contre le gaspillage alimentaire!

Envie d’en savoir plus? Écrivez à discosoupe.lyon@gmail.com, rejoignez la page Facebook ou consultez leur site Internet.

Par Anouchka Collette.

I information

Envie d’agir pour limiter le gaspillage alimentaire et reprendre en main notre alimentation ?

Découvrez aussi les associations Récup & Gamelles et la Marmite Urbaine.

Consultez nos petites annonces d'engagement sur l'alimentation
Consultez nos petites annonces d'engagement sur les déchets

Commenter