Ils diffusent les bons plans pour s’approvisionner dans le quartier, proposent des livraisons de courses pour leurs voisins vulnérables et partagent leur quotidien pour briser l’isolement social : il s’en trame des choses sur ces groupes d’entraide !  Pour optimiser la coopération et la communication au sein des quartiers, des canaux de discussion numériques ont vu le jour. 

Le principe ? Mettre en lien les voisins de tout un quartier via un chat pour échanger et être tenu au courant des actions d’entraide et de solidarité mises en place. 

On trouve ainsi un fil Telegram dédié au 8e arrondissement, une conversation WhatsApp pour les habitants de Tassin-la-Demi-Lune ou du quartier de Confluence (pré-existant à cette période Covid) et aussi un groupe Facebook pour les résidents du 3e arrondissement de Lyon… et bien d’autres à retrouver sur cette carte qui recense de nombreux groupes d’entraide. Et pour faciliter la mise en relation entre les voisins qui recherchent de l’aide et ceux qui sont volontaires pour aider, La Métropole de Lyon a répertorié sur cette page les sites où l’on peut se manifester !

Si aucun réseau n’a encore vu le jour autour de chez vous, développez-le, comme Cyril qui a mis en place le réseau d’entraide de Francheville : « Nous avons créé ce groupe pour connaître les besoins des Franchevillois, savoir qui était volontaire et identifier les personnes isolées. Cela nous a permis de diffuser un tract pour mettre en œuvre le lien entre volontaire et bénéficiaire », raconte-il. « Nous sommes 135 sur le groupe, c’est un soutien moral pour tout le monde », poursuit Cyril. Des conseils et ressources précieuses pour créer un groupe local sont à retrouver sur le site  Covid-Entraide.fr

Sur ces plateformes, on partage aussi son quotidien : « on envoie des messages d’encouragement, on donne des idées d’occupation, des playlists de musique… Et avec une voisine un peu âgée qui sort à 20h pour applaudir, on échange sur nos balcons, c’est notre moment de socialisation », confie Amélie, administratrice d’un groupe Facebook pour les habitants de la place des Pavillons, dans le 7e. On retisse finalement des liens avec les autres, on se sent moins seul, et ça rend le confinement plus supportable ! 

Et pour nourrir votre conversation de quartier en initiatives positives, appels à bénévolat ou dons, vous pouvez rejoindre le groupe WhatsApp Agir à Lyon qui partage les belles actions lyonnaises en faveur de l’écologie et de la solidarité.  

Crédit photo : Pixabay

Découvrez toutes les actions