Depuis le 17 mars, nos aînés résidents des maisons de retraite et EHPAD sont privés de visite. Un isolement qui peut être difficile quand on sait combien les liens sociaux sont précieux pour celles et ceux qui ne vivent plus chez eux.

Et si nous écrivions des lettres aux résidents des maisons de retraite de nos quartiers, pour pallier, par la solidarité des voisins, l’absence des proches auprès des résidents ?

Ici et là, cette solidarité s’est déjà organisée, comme dans le quartier de Gerland, à Lyon 7e, où, en réponse à un appel du personnel, les 80 résidents de l’EHPAD Korian ont vu affluer des messages de voisins. « L’idée est de faire participer des enfants ou adultes qui sont confinés chez eux et qui s’ennuient, pour écrire, faire des dessins, envoyer des photos. Nous en avons déjà reçu beaucoup par mail ! On se charge de les transmettre pour aider les résidents à traverser ce long chemin », explique Pauline, animatrice dans l’établissement.

À nous de nous saisir de notre plus belle plume (ou clavier) ou de tendre les crayons de couleur à nos enfants. Pour faire parvenir ces mots doux à nos aînés, plusieurs options s’offrent alors à nous. S’il y a une maison de retraite à proximité, il est bien sûr possible de prendre contact avec elle pour lui proposer ces messages. Pour nous faciliter la vie, l’association Pontem se propose aussi de faire l’intermédiaire : chacun peut faire parvenir une lettre, adressée à des personnes âgées, à l’adresse chloe@pontem-asso.com.

Pontem transmettra ensuite la lettre à des établissements avec lesquels ils sont en lien, pour qu’elle soit lue aux résidents ! Lucas et son équipe sont pour l’instant en contact avec l’EHPAD des Girondines, à Lyon 7ème, la Maison Saint-Charles, à Lyon 1er, l’EHPAD Smith à Lyon 2e, et d’autres partenariats sont à venir.

Et qui sait, l’envoi de ces lettres sera peut-être le début d’une correspondance à prolonger, comme un pont entre les générations par-delà les crises !

 

Photo : Pontem