Depuis 6 mois. un nouveau magasin a trouvé sa place à Belleville, dans le Beaujolais. Une boutique sans aucun rapport d’argent entre vendeurs et clients. Mais la structure pourrait fermer ses portes en janvier faute de local. Les bénévoles de l’Effet papillon lancent un appel à tous ceux qui pourraient les aider à s’installer ailleurs.

Sans argent, les rapports sont beaucoup plus simples et directs

Mais la petite échoppe remplie du sol au plafond de vêtements, de vaisselle et de petits meubles est en sursis. Pour lancer le projet, le propriétaire des lieux a laissé l’équipe occuper le local presque gratuitement. En janvier prochain il faudra libérer tout l’espace car il sera mis en vente. Sans autre solution, la boutique devrait  alors  fermer c’est pourquoi les bénévoles lancent un appel notamment aux particuliers qui auraient des locaux vacants.  « Pour gérer nos stocks et répondre à la demande il nous faudrait 100 mètres carrés et un loyer qui ne dépasserait pas 200 euros. On s’en remet aux propriétaires qui auraient une dépendance, une maison ou un appartement en attente ou à rénover » décrit Elodie qui tient à ne pas partir trop loin.

« Ce magasin je l’ai lancé mais désormais il appartient à tout le monde et c’est ça le plus important. Il vit grâce à la population de Belleville et à tous ceux qui s’y investissent. C’est pour ça que notre idéal serait de rester ici”

Par Alexandra Marie.

Commenter