Quand ses enfants entrent à l’école, Océane s’aperçoit, mois après mois, du nombre phénoménal de feutres et autres crayons qu’ils consomment et qu’ils jettent. Après avoir installé un petit bac de collecte dans le hall, Océane décide de mobiliser avec elle un groupe d’éco-parents. Elle nous raconte comment tout a commencé.

D’abord une collecte de stylos à l’école

À son travail, Océane a l’habitude de déposer ses stylos usagés dans une boîte pour les envoyer à une entreprise qui s’engage à les recycler. Alors, pourquoi ne pas proposer de reproduire ce geste simple dans les classes ? En 2018, elle décide de proposer cette action à la direction de l’école de ses enfants, Jean-Rostand, à Lyon 6e, pour collecter le matériel d’écriture de chaque classe. Et ça marche : les bacs de collecte se remplissent en quelques mois ! 

Après le matériel d’écriture, Océane décide de s’attaquer aux gourdes jetables de compote. Un bon moyen pour elle de sensibiliser d’autres parents sur la question du plastique à usage unique. Petit à petit, un groupe « d’Éco-parents » se crée. Et ensemble, de belles actions voient le jour : des stationnements vélo devant le portail, un ramassage de déchets dans le quartier, la suppression des gobelets jetables des goûters, ou encore un début de réflexion pour végétaliser la cour… « Être plusieurs parents permet d’investir plus de sujets et actions à développer ! », s’enthousiasme Océane. 

Un groupe de parents qui grandit

Alors, pour rassembler plus de parents et se faire connaître, Océane se présente aux réunions de rentrée. La direction lui propose même d’intervenir quelques minutes pour présenter les Éco-parents. « C’est un moment phare de l’année pour engager d’autres parents et recueillir leurs contacts ! », note la meneuse de la transition écologique des classes. Les associations de parents d’élèves peuvent également être des alliés précieux, explique Océane : « Chaque année, les délégués des parents d’élèves font remplir une fiche à tous les parents. Ils ont accepté d’ajouter une case à cocher pour nous autoriser à récupérer les coordonnées ! » 

Alors, pour dynamiser cette équipe grandissante, les Éco-parents ont créé une page sur Facebook pour partager leurs bonnes nouvelles et tenir informés les parents intéressés par leurs actions : un nouveau bac de collecte, un rappel pour munir les enfants de verres lavables pour les goûter, partager une pétition… 

Après un an de mobilisation, le groupe est aujourd’hui constitué de six parents très investis. Et de nombreux autres sont prêts à donner un coup de main et à se mobiliser pour des actions ponctuelles.

Des classes à la cantine : de nouvelles actions voient le jour…

« Lorsqu’elles sont portées directement par les parents, les actions sont souvent bien accueillies par l’école », confie Océane. « Une fois, j’ai fait une animation sur le tri des déchets dans une classe de maternelle. Nous avons aussi parlé biodéchets avec les enfants, ils ont adoré mon lombricomposteur ! ». 

Petit à petit, les Éco-parents investissent de nouveaux sujets. Parmi eux, le gaspillage alimentaire et le plastique dans les cantines avec le Collectif d’action dans les cantines de Lyon. Après une visite de la cuisine centrale de la ville, ils ont échangé avec des élus et fait des propositions. Siham, une maman investie du groupe, relance même régulièrement les élus pour les garder mobilisés sur ce sujet !

Depuis quelques mois, Océane et sa famille ont quitté Lyon pour les Etats-Unis, et devinez ? Elle a déjà monté un groupe d’éco-parents dans l’école de ses enfants !

Cassandre Joly

Photo : Les Éco-parents de l’école Jean Rostand

Contact :

Si vous voulez des conseils, n’hésitez pas à écrire à ce groupe d’Éco-parents !

Ou rendez vous sur leur page FacebookLes éco-parents de l’école Jean Rostand Lyon 6

Ambassadeurs du changement

Envie de vous lancer pour répandre la transition autour de vous ? Devenez Ambassadeur du changement, Anciela vous accompagne !

Cet article est initialement paru dans la rubrique Tous ambassadeurs du numéro 31 du Magazine Agir à Lyon et ses alentours, en février 2021. Le Magazine Agir à Lyon et ses alentours est un mensuel papier de 52 pages disponible sur abonnement.
Partager
FacebooktwitterlinkedinmailFacebooktwitterlinkedinmail