Notre alimentation représente jusqu’à 33% de notre bilan carbone, c’est à dire des émissions de gaz à effet de serre dont nous sommes chacun responsables. Cet impact est, en grande partie, du à notre consommation de viande et de lait issus des ruminants. Réduire notre consommation de produits d’origine animale est un excellent levier pour agir pour le climat !
Lançons-nous le défi : 200 participants à des temps de cuisine et repas végétal partagés avant l’été ! Anciela, Bellebouffe et d’autres associations et professionnels engagés pour une meilleure alimentation seront  à votre côté dans cette aventure.
A nous de mobiliser nos amis, voisins, proches, collègues, pour leur faire découvrir la cuisine végétale avec de délicieuses recettes proposées par notre équipe et des chefs de la région.

Votre mission : faire connaître la cuisine végétale au plus grand nombre avant l’été

En participant à ce défi, vous vous engagez à tenter de faire émerger autour de vous l’envie d’une cuisine plus végétale. Votre objectif principal : mobiliser des personnes pour participer à un temps de cuisine et repas partagé pour faire découvrir la cuisine végétale !

Donner envie de cuisiner plus végétal autour de soi

Vous aimez cuisiner, souhaitez aider les personnes à mieux manger ou changer votre alimentation ? L’une de vos missions, à travers ce défi, est de donner envie à vos amis, voisins, collègues, ou proches de découvrir la cuisine végétale, en leur partageant des recettes, des informations, et des invitations à des repas partagés cuisinés ensemble (à lire aussi : notre article sur les ateliers organisés dans cet esprit par Chantal).

Organiser un temps de cuisine et repas partagé végétal

Votre autre mission possible, c’est d’organiser un temps de cuisine et repas partagé, chez vous ou dans un lieu de quartier que nous vous aiderons à identifier, avec vos proches ou en invitant d’autres participants à ce défi. L’objectif ? Faire découvrir aux participants à votre repas de nouvelles recettes, de nouvelles façons de cuisiner, et leur donner envie, peut-être, de réduire la place de la viande et des produits laitiers dans leur alimentation. Parce que lorsque l’on fait ensemble, c’est plus facile de se lancer ensuite chez soi !

Pour organiser ces temps de cuisine et repas partagés, vous pourrez si vous le souhaitez, bénéficier de l’accompagnement d’Anciela et des partenaires de ce défi, connaisseurs de l’alimentation végétale. N’hésitez pas à commencer dès maintenant à réfléchir à un lieu et à en parler à vos voisins, amis, collègues, de nombreux intéressés se cachent sûrement parmi eux.

Les temps forts pour relever le défi

Nous proposons plusieurs temps forts à ce défi. Mais vous pouvez tout à fait relever le défi sans participer à tous les temps forts ! Ce qui compte, c’est votre envie de faire découvrir la cuisine végétale autour de vous. Tout au long du défi et à votre rythme, votre mission sera d’inspirer vos proches et voisins pour leur donner envie de cuisiner plus végétal au quotidien.

Des ateliers-repas végétaux jusqu’au 23 juin

Des temps de cuisine et repas partagés auront lieu à Lyon, Villeurbanne et Collonges entre le 31 mai et le 23 juin, où vous pourrez participer et invitez vos proches, amis, voisins à découvrir la cuisine végétale. Avant de peut-être, vous lancer vous-mêmes pour organiser un repas partagé végétal chez vous ou dans votre lieu de quartier. La liste de ces savoureux ateliers vous sera communiquée lors de votre inscription au défi.

Faites le bilan

A partir du 23 juin, nous annoncerons la ligne d’arrivée de ce défi. Nous reviendrons vers vous : des personnes autour de vous souhaitent-elles cuisiner plus végétal ? Avez-vous pu organiser un ou des temps  de cuisine-repas partagés ? Ou avez-vous participé, peut-être avec d’autres personnes venues avec vous, à un temps de cuisine-repas partagé proposé par l’un de nos partenaires ou participant au défi ? Vos réponses nous permettront de préparer un bilan.

Inscrivez-vous pour commencer

A découvrir en lien avec ce défi :

Notre magazine Agir à Lyon

Le rapport du GIEC est clair: dans nos assiettes se joue une partie du destin du climat et de la biodiversité. Les expertes et experts du GIEC appellent à une réduction significative de notre consommation de viande et de produits laitiers, une évolution indispensable pour éviter la catastrophe. Au-delà de ce signal d’alarme, aller vers une alimentation végétale, c’est une belle occasion de redonner des couleurs aux assiettes, de réapprendre à cuisiner et de renouer avec la diversité des fruits, légumes et légumineuses de nos campagnes !

Pour en savoir plus sur la cuisine végétale, le magazine #44 Agir à Lyon est disponible en commande sur notre site.

Le manuel de cuisine alternative de Gilles Daveau

Pourquoi et comment se nourrir autrement ? C’est à ces deux questions que répond Gilles Daveau, auteur et conférencier, dans son manuel de cuisine alternative. Sans tomber dans les travers d’un discours moralisateur, il propose une approche complète de ce qui se joue dans (et autour de) nos assiettes.

[Podcast]« Demain tous végétariens ? », Sur le Grill d’Écotable

Pour ce nouvel épisode du podcast Sur le Grill d’Écotable, un label qui accompagne les restaurants vers des pratiques écoresponsables, Fanny Giansetto, sa cofondatrice, invite Hugo Clément à parler de son changement de régime alimentaire. Devenu végétarien après avoir réalisé des reportages dans des abattoirs, le journaliste raconte son cheminement et ses actions pour arrêter de consommer des produits carnés. Entre conditions de vie dans les élevages industriels et impacts climatiques, le trentenaire ouvre une fenêtre sur les pratiques souvent, obscures, des grands groupes agro-industriels auxquels on a le pouvoir de
renoncer.

[Podcast]« Va-t-on devoir devenir tous végétariens
pour sauver le climat ? », Y’a le feu au lac

Faut-il devenir végétarien pour sauver le climat ? Pour s’y retrouver parmi toutes les idées reçues quand on parle d’écologie, Y’a le feu au lac est là pour aider. Au programme du cinquième épisode de ce podcast, le journaliste Lucas Scaltritti propose d’aborder les fausses bonnes alternatives à la viande, auxquelles on parfois recours lorsqu’on cherche à végétaliser son alimentation. Mais c’est sans compter sur leurs impacts qui ne sont pas toujours plus heureux que ceux des produits d’origine animale…

Disponible sur les plateformes de podcast

A propos

Ce Défi est organisé par Anciela avec l’aide de Bellebouffe, les Petites Cantines, Récup & Gamelles et l’AVF Lyon.

Ce Défi se déroule dans le cadre des Ambassadeurs du changement, une démarche portée par Anciela avec le soutien de la Métropole de Lyon.

Partager
FacebooktwitterlinkedinmailFacebooktwitterlinkedinmail