Nathalie et Jane cultivent la biodiversité dans les jardins potagers dans leurs immeubles : une façon d’accueillir la nature dans leur quotidien et de mener un projet fédérateur entre voisins. Partons à la découverte de leurs astuces pour des immeubles plus verts !

Un besoin de nature en ville

Pendant l’été, Jane sentait un manque de verdure dans son immeuble du 3ème arrondissement de Lyon : « J’avais envie d’aller prendre l’air dans la cour mais ce n’était ni accueillant, ni rafraîchissant, ce sol bétonné avec quelques voitures stationnant occasionnellement », raconte-t-elle. Des travaux étaient prévus pour y installer un garage à vélo, elle a proposé d’en profiter pour enlever une place de parking bitumée pour la remplacer par un espace végétalisé. Ces cultures permettent d’inviter la biodiversité dans les jardins d’immeuble et espaces partagés.

Nathalie, elle, vit dans le 7e arrondissement et son envie d’agir est née suite au visionnage du documentaire Demain. Elle s’est inspirée de la démarche des Incroyables Comestibles qui invite les habitants à planter des légumes en ville partout où c’est possible, pour proposer aux copropriétaires de son immeuble de créer un jardin dans les parties communes extérieures.

Convaincre ses voisins d’allier jardin et biodiversité

Nathalie et Jane ont chacune contacté les membres de leur conseil syndical pour proposer le projet avant de passer à sa présentation en Assemblée Générale. Une première occasion de trouver des alliés, comme le raconte Jane : « Un des membres du conseil syndical était emballé par le projet, il l’a défendu lors de l’AG. » Nathalie avait anticipé tous les freins que pourraient opposer  ses voisins et a même présenté une simulation de ce à quoi le jardin ressemblerait !

Des conseils ? « Parler des autres avantages comme la création d’un îlot de fraîcheur, un espace de verdure qui peut rafraîchir la ville », « commencer petit si on sent que les voisins sont réticents », « au moment du vote, ne pas demander qui est contre mais plutôt qui est pour ! », égrènent tour à tour les jardinières en herbe.

Créer un coin de nature pour tous

Pour Nathalie et Jane, le jardin est planté et géré par tous les voisins volontaires selon un principe : chacun plante et récolte ce qu’il veut. Nathalie s’organise avec ses voisins par mail et agenda partagé, pour se tenir au courant des plantations et de l’arrosage. Chez Jane, les enfants de l’immeuble s’initient au jardinage lors de demi-journées de plantation où tous les voisins sont invités.

La cour de Jane est devenue un lieu de rencontre entre voisins où les enfants qui jouent ont pris la place des voitures garées et de nombreux insectes et petits oiseaux visitent le jardin. Depuis un an, le jardin de Nathalie est devenu un Refuge LPO pour accueillir et favoriser la biodiversité de proximité. 

Cassandre Joly

Photos : Anaïs Frouin

Contact

Pour être accompagné par la LPO et créer votre refuge de biodiversité, cliquez ici.

Philippe et Elisabeth Rivière, coordinateurs des refuges LPO dans le Rhône : contactez les. 

Ambassadeurs du changement

Envie de vous lancer pour répandre la transition autour de vous ? Devenez Ambassadeur du changement, Anciela vous accompagne !

Cet article est initialement paru dans la rubrique Tous ambassadeurs du numéro 23 du Magazine Agir à Lyon et ses alentours, en février 2020. Le Magazine Agir à Lyon et ses alentours est un mensuel papier de 52 pages disponible sur abonnement.
Partager
FacebooktwitterlinkedinmailFacebooktwitterlinkedinmail