Parler d’alimentation écologique au travail, c’est le défi que Delphine et quelques collègues se sont fixé cette année. Entre achat de contenants pour éviter les emballages du repas de midi et un buffet végétarien lors d’un événement, la dynamique était lancée… Delphine revient aujourd’hui avec nous sur le chemin parcouru pour aboutir aux lundi sans viande dans son entreprise.

Un « pôle carbone » déjà bien actif

C’est dans un terreau favorable que débute cette aventure. Déjà il y a plusieurs années, au sein d’une entreprise d’études réglementaires environnementales, des salariés avaient décidé de créer un groupe de travail poétiquement baptisé « pôle carbone ». Six membres actifs, de différentes agences à travers la France, y mènent depuis des actions pour rendre leur entreprise plus écologique.

Co-porteuse du groupe lyonnais, Delphine sensibilise ses collègues. Économies d’énergie, gestion des déchets, mécénat de compétences, compensation carbone, mobilité durable… chaque année est l’occasion d’aborder un nouveau sujet ! « En 2019, on a décidé de travailler sur notre alimentation. Pour commencer, on a mis des contenants et sacs réutilisables à disposition pour aller chercher à manger à l’extérieur sans ramener d’emballage », explique-elle. « Pour le séminaire annuel d’entreprise, qui réunit la centaine de salariés du groupe, on a proposé un buffet végétarien ! »

Un buffet végétarien pour commencer le chemin

Plein d’entrain, le « pôle carbone » commande alors au traiteur du séminaire un buffet végétarien  : ni viande, ni poisson au menu. Une occasion parfaite pour aborder le sujet des impacts écologiques de la viande et ses (délicieuses) alternatives ! « On voulait garder la surprise, mais comme parfois en entreprise, les paroles s’envolent. Certains collègues n’ont pas compris pourquoi on leur imposait un repas sans viande. Dans une démarche, c’est important d’expliquer pourquoi on fait les choses », recommande Delphine.

Heureusement, le jour du buffet, les membres du « pôle carbone » présentent leur action et les bénéfices d’une alimentation végétarienne pour la nature. Et même si ce n’est pas toujours facile d’aborder ce sujet intime et culturel, Delphine tient à garder un discours léger : « Certains se braquent en pensant qu’on les oblige à manger végétarien. Je leur réponds souvent que quand ils mangent une pizza quatre fromages de leur propre initiative, c’est un plat végétarien ! », s’amuse-t-elle. Loin de désarmer, la petite équipe ne comptait pas s’arrêter là… 

Vers les lundi sans viande et au-delà…

La prochaine étape ? Ils décident de pérenniser leur action pour aider leurs collègues à réduire leur consommation de viande. « Dans chaque agence, on a fait la même présentation en réunion d’équipe », raconte Delphine. « Le but, c’était de désacraliser la viande et de proposer une alternative enthousiasmante. Alors, on a proposé à ceux qui le souhaitent de participer à des repas partagés végétariens les lundi », poursuit-elle.

Sans contrainte pour les débutants ! « On prépare des plats qui se partagent facilement : des salades, des quiches, des cakes… On a même créé un petit guide de recettes végétariennes partagées avec nos plus belles réussites culinaires », poursuit Delphine.

Combien de collègues changeront d’alimentation ? Ce n’est pas ce qui inquiète la petite équipe pour qui la démarche est réussie à partir du moment où elle suscite débats et curiosité ! « Les discussions, c’est positif ! On n’impose rien. Moi-même je ne suis pas totalement végétarienne. Le principal est d’ouvrir le dialogue et de montrer des exemples de repas sans viande faciles et nutritifs », conseille-t-elle pour conclure. 

Cassandre Joly

Photo : Lara Balais

Ambassadeurs du changement

Envie de vous lancer pour répandre la transition autour de vous ? Devenez Ambassadeur du changement, Anciela vous accompagne !

Cet article est initialement paru dans la rubrique Tous ambassadeurs du numéro 34 du Magazine Agir à Lyon et ses alentours, en mai 2021. Le Magazine Agir à Lyon et ses alentours est un mensuel papier de 52 pages disponible sur abonnement.
Partager
FacebooktwitterlinkedinmailFacebooktwitterlinkedinmail