Avec une histoire familiale attachée au terroir savoyard, Eva a acquis, au fil des étés de sa jeunesse en alpage, une sensibilité particulière à la nature, au manger local et au bio. Ainsi a-t-elle eu le souhait, devenue adulte et professeure d’italien au lycée isérois de Pont-de-Chéruy, de diffuser les bonnes pratiques autour d’elle.

De la prise de conscience des profs à celle des élèves

Des difficultés d’accès par les transports jusqu’au lycée, est venue à Eva en 2017 la volonté d’inciter ses collègues à prendre le tram puis un covoiturage. « J’ai d’abord fait le trajet avec eux quelques temps, puis j’ai réalisé que plusieurs ont continué de leur côté même lorsque nous n’avions pas les mêmes horaires ». Une petite fierté pour l’ambassadrice écolo.  

Plus largement, Eva s’est alors donné le défi de susciter des changements d’habitudes de consommation en salle des profs. Stop-pub, recyclage, zéro-déchet… tout y est passé pour encourager chacun et chacune à agir pour faire du lycée un lieu plus respectueux de la nature. Et personne n’a été laissé sur la touche !

En 2019, avec le soutien du proviseur et du conseil d’administration, Eva avait même réussi à planifier avec CIE une journée entière de formation dédiée aux défis écologiques à laquelle tout le lycée devait participer : professeurs, agents comme élèves. Hélas, si un nouveau confinement en a, à l’époque, décidé autrement, l’ambassadrice ne s’est pas laissée abattre : « Le projet était ambitieux mais réalisable, et rien ne doit nous empêcher de rebondir ! À refaire donc », confie-t-elle avant d’ajouter : « On a envie que nos actions aboutissent tout de suite, mais il faut accepter d’agir sur le long terme. Au niveau des consciences, rien ne se perd ! »

Eva devant le local d’Anciela

Des élèves qui comprennent les enjeux et pensent les actions

Très naturellement parmi les élèves, devenus eux-mêmes moteurs des projets écolos du lycée, se diffuse depuis 2020 une véritable conscience écologique. Avec Charlotte, professeure d’Histoire-géographie, Eva a créé un « Club développement durable », préfaçant ainsi la nomination d’éco-délégués, impulsée par le Ministère à la rentrée 2021. Depuis, chaque jeudi, le club réunit une cinquantaine d’élèves pour confectionner des nichoirs, fabriquer son dentifrice, apprendre à raccommoder ses vêtements, coudre des accessoires, réparer des objets, concevoir un aménagement des espaces extérieurs pour devenir, à terme, un refuge LPO… le tout avec la précieuse aide de Thibault, professeur d’enseignement technique. Eva précise : « Ce sont des temps hors du programme scolaire, mais les profs se basent souvent sur ce qui a été réalisé pour faire le lien avec leur matière à leur manière », avant d’ajouter : « C’est une éducation à réfléchir, à comprendre, à montrer, qui nous motive ! » 

Tirer un enseignement de ce qui se fait ailleurs

Avec Eva, quelques professeurs de son lycée sont aussi allés rendre visite à d’autres établissements et y ont glané des idées réalistes et motivantes à réaliser dans un futur proche. Entre les projets en cours de composteur pour les déchets de la cantine, de mare pédagogique ou encore d’installation d’un panneau solaire, il y a de quoi s’occuper !

Avec le temps, Eva réalise que les actions qu’elle mène au lycée ont semé des graines dans les esprits. « Devant le désastre de plusieurs arbres coupés dans la cour à l’improviste, une trentaine de lycéens, affectés mais encouragés par leurs professeurs de français, ont eu l’idée d’écrire une trentaine d’épitaphes poétiques célébrant les arbres disparus, et apposées à leur emplacement », raconte Eva.

Christine Ballu

Photo : Flora Richardet

Ambassadeurs du changement

Envie de vous lancer pour répandre la transition autour de vous ? Devenez Ambassadeur du changement, Anciela vous accompagne !

Cet article est initialement paru dans la rubrique Tous ambassadeurs du numéro 42 du Magazine Agir à Lyon et ses alentours, en mars 2022. Le Magazine Agir à Lyon et ses alentours est un mensuel papier de 52 pages disponible sur abonnement ou au numéro.

D’autres portraits d’Ambassadrices et Ambassadeurs du changement

Partager
FacebooktwitterlinkedinmailFacebooktwitterlinkedinmail